DA SILVA est une société spécialisée dans la vente de pompes et moteurs de toutes marques pour les professionnels et les particuliers à Toulouse.

ARROSAGE (adduction d’eau) :


L'Adduction d’Eau Potable (AEP) peut se diviser en divers éléments :

La source qui peut être un forage équipé d’un système de pompage (cas le plus fréquent),
un cours d'eau naturel ou un plan d'eau, notamment dans les premiers réseaux de l'histoire,
par exemple chez les Romains.

Un réseau de transport constitué de canalisations souvent enterrées, d'ouvrages d'arts (aqueduc)
et d'un système automatisé ou non de vannes et de pompes.Divers systèmes de stockage intermédiaires
Un réseau terminal de distribution amenant l'eau aux consommateurs finaux ou à des points de
distribution collectifs (pompes, fontaines ...etc.)

Il y a deux types d'adduction :

  • L'adduction gravitaire, ou l'écoulement de l'eau à des pressions importante est causé par la différence
    des niveaux hydrauliques : l'altitude de la source est supérieure à l'altitude du point de consommation,
    et se déplace donc grâce à la force de gravitation d'où son nom.

 

  • L'adduction par refoulement ou la pression sur le réseau et l'acheminement de l'eau se fait à l'aide de
    pompes à l'intérieur de station de pompage.

 

RECUPERATION (eau de pluie) :

La récupération d'eau de pluie consiste en la mise en place d'un système pour stocker l'eau de pluie et
l'utiliser par la suite de manière collective ou individuelle. Elle nécessite une installation qui peut
varier dans sa complexité suivant l'utilisation finale (à but de consommation comestible ou non).

La récupération d'eau de pluie peut se faire à plusieurs destinations.



Dans les utilisations non comestibles :

  • Arrosage des plantes, pelouses (principalement l'été en période de restriction d'eau)
  • Alimentation des toilettes ou de la machine à laver.
  • Nettoyage divers (sols, extérieur, ...)



Dans les utilisations comestibles :

  • Consommation de l'eau pour boire
  • Douches, bains
  • Lave-vaisselle

À noter que dans une habitation, un même réseau de plomberie peut servir à l'eau de pluie et l'eau de ville
(fournie par les services de la ville) à condition que soit mit en place un système de disconnexion réglementaire afin d'éviter
le contact de l'eau de ville sur l'eau de pluie. (Réglementation sanitaire et départementale article 16-3).

arrosage

En conclusion, la récupération d'eau de pluie peut se révéler un système simple et peu couteux à mettre
en place (1500€ pour un équipement minimum) et permettre de ne plus utiliser de l'eau “potable” (donc traitée)
pour les toilettes, ou encore l'arrosage du jardin. Une installation plus sophistiquée permet de vivre en
autarcie complète (filtrage, multiples cuves). Pour des coûts allant de 6000€ à 9000€ posé par un professionnel.

Des incitations fiscales ont été mises en place en mai 2007 pour l'achat d'un système de récupération
d’eau de pluie pour usages extérieurs :

  • Une TVA à 5,5% sur les équipements (si l'habitation a plus de deux ans).
  • Un crédit d'impôts égal à 25% des dépenses en équipements

(dans la limite de 8000€ pour une personne seule, 16000€ pour un couple).